Mines de charbon

PARTNAIR INDUSTRIES maîtrise les problématiques spécifiques des mines de charbon grâce à ses compétences issues des « Charbonnages de France ».

Nous vous proposons un ensemble de compétences et de prestations allant de la réalisation de mesures et d’études d’aérage, jusqu’à la fourniture d’équipements spécifiques pour les mines de charbon : refuges, ventilation principale et secondaire.

Les équipements de mise en sécurité pour les mines de charbon

Parce que vos sites ne disposent pas toujours d’issues de secours adaptées à tous les risques ou situations de sinistres raisonnablement envisageables, il est de la responsabilité du directeur d’exploitation de proposer un lieu de mise en sécurité au plus proche des zones de travaux.

Ces lieux de mise en sécurité, appelés refuges de secours permettent par leur mobilité et modularité, de faire évoluer votre plan d’évacuation en fonction de l’avancement des creusements.

PARTNAIR INDUSTRIES propose une gamme complète de refuges adaptés aux contraintes spécifiques des mines à atmosphères explosibles. Les équipements disposent d’une certification ATEX G1M2. Ces refuges augmentent les chances de survie du personnel.

Avec sa technologie de pointe, le refuge de secours maintient une qualité d’air optimale et une atmosphère pressurisée. Sur une période quelques heures à quelques jours.

L’aérage assure le renouvellement de l’air dans les carrières et mines souterraines.

PARTNAIR INDUSTRIES conçoit des systèmes de ventilation pour évacuer les gaz et poussières, afin de garantir la santé, la sécurité des personnels et d’accroître la productivité de vos travaux de creusement.

Nos systèmes de ventilation peuvent fonctionner en atmosphère explosible et disposent d’une certification ATEX G1M2.

Les études d’aérage

Etudes d’aérage principal :

L’étude d’aérage principale est une étude de site permettant de valider la conformité en terme d’architecture et de moyens du site, en fonction des contraintes productiques, géographiques et stratégiques à court moyen et long terme.

Cette étude d’aérage est régie par un dossier technique d’aérage visant à recenser l’ensemble des risques directes ou indirectes liés à la ventilation et a y inscrire des plans d’actions dans l’optique de garantir la santé et la sécurité des travailleurs.

Une étude d’aérage principale consiste à répondre à une check-list :

  • Inventaire des données architecturales du site

  • Rédaction du plan stratégique de développement à 5,10,15,20 et même 30ans

  • Inventaire des équipements productifs et contraintes réglementaire tout au long de la vie du projet

  • Modélisation numérique du site à l’aide d’un logiciel de calcul aéraulique en réseaux maillés « AERO »

  • Proposition de concepts d’aérage principal permettant un renouvellement de l’air adapté à la simultanéité des travaux encadré par les études d’aérage secondaires

  • Préconisation sur les équipements nécessaires

  • Rapport d’étude

Etudes d’aérage secondaire : 

L’étude d’aérage secondaire est l’étude de zones spécifiques, de chantiers déterminés, en cul de sac. Il s’agit de définir le concept et les moyens de ventilation à mettre en place en fonction de la méthode de creusement et de marinage que vous aurez choisi. Cette étude d’aérage secondaire doit faire l’objet d’une application stricte en phase de travaux par les opérateurs du site.

L’ensemble des études d’aérage secondaires font partie intégrantes du dossier technique d’aérage.

Etudes et mesures spéciales

Ces études concernent à la fois des problématiques particulières et celles incluant la présence d’incendie dans un réseau maillé.

  • Étude des réseaux de tuyauterie : étude de dimensionnement  des réseaux de tuyauteries pour le transport et la distribution hydraulique et d’air comprimé.
  • Étude des concepts de climatisation : modélisation des conditions climatiques existantes débouchant sur une étude de dimensionnement des installations de réfrigération nécessaires.
  • Étude des concepts de filtration (dépoussiérage) : étude de dimensionnement du système de filtrage à l’aide de technologies innovantes et adaptées.

Simulation

Sur la base de la modélisation numérique réalisé lors des études d’aérage principale et secondaire, nous simulons la présence d’incendie et de ses conséquences sur l’atmosphère et l’évacuation des travailleurs.

Les scénarios simulés correspondent à l’analyse de risque effectués conjointement avec vous et regroupe très fréquemment les zone d’entrée et sortie du site, les ateliers mécaniques du site, les galerie de creusement et les dépôts d’explosifs.

Le type d’incendie simulés correspondra aux risques présentes, comme par exemple l’incendie d’un engin de chargement remplie de carburant dans la gallérie de creusement, ou encore l’incendie d’un engin en cours de maintenance dans l’atelier mécanique. Les résultats obtenus permettent de valider ou non les chemins d’évacuations naturel, la nécessité des refuges de secours et l’emplacement des refuges de secours le cas échéant.